- réveillée toutes les demi-heures cette nuit car Mahélia malade (brocolis de la cantine mal passés)
- aller chez le médecin, en partir au bout d'une heure car il était encore bloqué dans les 30 kms de bouchons causés par les contrôles aux frontières
- n'avoir finalement un train que vers 11h20, pour arriver vers 12h30 ce matin au bureau
- prendre un mini pain aux céréales histoire de dire que j'ai mangé quelque chose ce midi
- se faire appréhender à l'arrêt de bus par un mec faisant la manche : je lui propose de partager mon petit pain, car je ne peux rien faire de mieux, il refuse ...
- se dépêcher de sortir du bureau le soir,  crachins divers et parapluie resté à la maison
- train supprimé
- se faire piétiner dessus pour l'attente des bus remplaçant les trains
- finalement, prendre un train quand même, plein à craquer, une véritable bétaillère, et arriver avec 1h30 de retard ce soir
- terribles migraines dues au manque de sommeil, et aux cervicales encore bien fragiles
- bon bain chaud à l'instant, une tisane, et au lit !